À nous l’Amérique !

Le marquis de La Fayette (1757-1834).
Le marquis de La Fayette (1757-1834).

La terrible guerre d’Indépendance américaine a fait de Marie Joseph Motier, marquis de La Fayette, un héros. Quand, à l’âge de dix-huit ans, le capitaine de cavalerie La Fayette entend parler du combat pour la liberté mené par les « Insurgents» dans toute l’Amérique, il décide, malgré l’opposition de Versailles, d’affréter un navire. Il embarque, le 20 avril 1777, pour la Caroline du Sud, où il est accueilli très chaleureusement. Le Congrès, par contre, est plus réticent et La Fayette obtient seulement de servir, sans solde, comme major général dans l’armée américaine. Il y rencontre Washington, qui lui témoignera toujours une vive amitié. Intrépide, infatigable, il est sur tous les fronts pour soutenir la cause américaine et, de retour en France, obtient l’envoi de six mille soldats.
Son grand attachement aux principes libéraux et l’auréole de gloire dont on l’entoure, depuis son séjour aux États-Unis, lui permettent de jouer un rôle important aux premières heures de la Révolution. Opposé à Robespierre, il fuit à l’étranger en 1792, où, pendant cinq ans, il est emprisonné pour ses « sentiments » révolutionnaires.
La Fayette ne participera, à nouveau, à la vie politique qu’après la chute de Napoléon Ier et favorisera la montée sur le trône de Louis-Philippe Ier, avant de rompre totalement avec le régime, juste avant sa mort en 1834.