Anne, dernière duchesse de Bretagne

Anne, héritière de François II, duc de Bretagne, succède à son père à la tête du duché en 1488… elle a tout juste douze ans. Très vite, la petite duchesse saura rallier tout son peuple autour d’elle pour tenter de préserver l’indépendance du duché. Mais c’est peine perdue et, en 1492, après que la Bretagne ait été soumise, Anne doit finalement se marier avec le jeune roi de France, Charles VIII (1483-1498).
Très rapidement, elle va mettre la cour de France au diapason de celle du duché. Son goût des lettres et du luxe attire nombre d’artistes au Louvre, qui devient un haut lieu de la littérature et du raffinement. Mais, le 7 avril 1498, Charles VIII meurt des suites d’une blessure à la tête. Anne, veuve, regagne son duché de Bretagne qu’elle va enfin pouvoir administrer. Mais l’histoire entre cette Bretonne et la couronne de France ne s’arrête pas là…
De son mariage avec Charles VIII, aucun enfant n’a survécu et le trône échoit au cousin et beau-frère du roi défunt, Louis d’Orléans qui devient Louis XII (1498-1515). Ce dernier, qui tient absolument à garder la Bretagne comme vassale, décide d’en épouser la duchesse. Mais cette fois-ci, Anne pose ses conditions : elle n’épousera le roi que s’il fait annuler son union avec Jeanne de France avant un an, ou la Bretagne recouvrera son indépendance pleine et entière. En cas de mariage, Anne exige aussi que le duché revienne en héritage à sa descendance de quelque sexe qu’elle soit et en cas de rupture dans la lignée, qu’il soit transmis à ses plus proches parents. La duchesse est très claire : jamais la Bretagne ne deviendra une simple possession du roi de France !
Elle épouse le roi en 1499 et lui donne deux filles. C’est elle-même qui dirige son duché, devenu florissant et tente de contrer les projets de Louis XII qui veut marier leur fille Claude, héritière de Bretagne, au futur François Ier… Elle donnerait plutôt la Bretagne aux Habsbourg en mariant sa fille à Charles de Gand, futur Charles-Quint.
La question est en suspens lorsque Anne meurt le 9 janvier 1514. Mais celle qui eut le destin, unique dans notre histoire, d’être deux fois reine de France fut, avant tout, la dernière duchesse de Bretagne.

Anne, dernière duchesse de Bretagne

Anne, héritière de François II, duc de Bretagne, succède à son père à la tête du duché en 1488… elle a tout juste douze ans. Très vite, la petite duchesse saura rallier tout son peuple autour d’elle pour tenter de préserver l’indépendance du duché. Mais c’est peine perdue et, en 1492, après que la Bretagne ait été soumise, Anne doit finalement se marier avec le jeune roi de France, Charles VIII (1483-1498).
Très rapidement, elle va mettre la cour de France au diapason de celle du duché. Son goût des lettres et du luxe attire nombre d’artistes au Louvre, qui devient un haut lieu de la littérature et du raffinement. Mais, le 7 avril 1498, Charles VIII meurt des suites d’une blessure à la tête. Anne, veuve, regagne son duché de Bretagne qu’elle va enfin pouvoir administrer. Mais l’histoire entre cette Bretonne et la couronne de France ne s’arrête pas là…
De son mariage avec Charles VIII, aucun enfant n’a survécu et le trône échoit au cousin et beau-frère du roi défunt, Louis d’Orléans qui devient Louis XII (1498-1515). Ce dernier, qui tient absolument à garder la Bretagne comme vassale, décide d’en épouser la duchesse. Mais cette fois-ci, Anne pose ses conditions : elle n’épousera le roi que s’il fait annuler son union avec Jeanne de France avant un an, ou la Bretagne recouvrera son indépendance pleine et entière. En cas de mariage, Anne exige aussi que le duché revienne en héritage à sa descendance de quelque sexe qu’elle soit et en cas de rupture dans la lignée, qu’il soit transmis à ses plus proches parents. La duchesse est très claire : jamais la Bretagne ne deviendra une simple possession du roi de France !
Elle épouse le roi en 1499 et lui donne deux filles. C’est elle-même qui dirige son duché, devenu florissant et tente de contrer les projets de Louis XII qui veut marier leur fille Claude, héritière de Bretagne, au futur François Ier… Elle donnerait plutôt la Bretagne aux Habsbourg en mariant sa fille à Charles de Gand, futur Charles-Quint.
La question est en suspens lorsque Anne meurt le 9 janvier 1514. Mais celle qui eut le destin, unique dans notre histoire, d’être deux fois reine de France fut, avant tout, la dernière duchesse de Bretagne.