Bélisaire, le sauveur de l’Empire

Fresque représentant l'empereur Justinien Ier (483-565).
Fresque représentant l’empereur Justinien Ier (483-565).

L’effondrement de l’Empire romain date, officiellement, du Ve siècle. Mais en réalité, ce fut une longue agonie qui s’étend sur plusieurs siècles.
Face à la « déferlante barbare », quelques généraux et quelques empereurs tentèrent de réagir. Parmi eux, l’empereur Justinien, qui comptait sur l’habileté de son meilleur général, Bélisaire, pour reconstituer l’unité de l’Empire éclaté. Le premier objectif est le royaume vandale : Bélisaire débarque en Afrique du Nord avec une flotte de cinq cents navires et, après une brillante campagne de quelques mois, s’empare de Carthage en septembre 533. Une victoire qui sonne le glas du royaume vandale. Justinien lancera ensuite son général à la conquête de l’Italie, sous domination Ostrogoth. Là encore, Bélisaire se pose en vainqueur : il reconquiert la Sicile, Naples, Rome et enfin Ravenne, où Vitigès, le roi ostrogoth, tenait sa cour. Mais de tels succès devaient attirer la jalousie, notamment celle de l’empereur lui-même : dès lors, Justinien ne cessera de se défier de Bélisaire, tout en faisant appel à ses talents lorsque l’Empire est en danger…