Buffon, le génie de la nature

Georges Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788).
Georges Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788).

Le génie n’est plus qu’une grande aptitude à la patience, disait le comte de Buffon qui passa, lui-même, quasiment toute sa vie à écrire son Histoire naturelle.
Fils d’un conseiller au Parlement de Bourgogne, Georges Leclercq, comte de Buffon, né en 1707, se passionne très tôt pour les sciences.
Sa notoriété est bien assise quand il est nommé intendant du Jardin du roi, en 1739. Cette année-là, il entreprend son œuvre capitale, l’Histoire naturelle.
Enfermé, dès le lever du jour, « dans son cabinet sans livres et sans autre ornement qu’une gravure de Newton », assisté par Daubenton et l’abbé Bexon, il consacre près de cinquante années de sa vie à une étude qui comprendra trente-six volumes. Reconnu comme celui qui fonda la géologie et comme l’un des plus grands scientifiques du XVIIIe siècle, Buffon meurt à Paris, en avril 1788.