Charles Ier à l’échafaud

Charles Ier d'Angleterre (1600-1649).
Charles Ier d’Angleterre (1600-1649).

Le pire ennemi de Charles Ier d’Angleterre était, sans conteste, le Parlement. Tout au long de son règne, le souverain anglais, partisan de l’absolutisme et du droit divin, eut à lutter pour imposer son gouvernement. Il n’y aura pas moins de six parlements successifs sous son règne et il ne réussit à gouverner seul que durant onze ans.
En 1641, voyant se former une résistance royaliste, Charles Ier tente un ultime coup d’État en arrêtant six chefs de l’opposition : c’est le début de la guerre civile qui opposera les « cavaliers », partisans du roi, aux « têtes rondes », parlementaires, bourgeois et petits propriétaires.
L’apparition de Cromwell dans les rangs des « têtes rondes » leur donne rapidement l’avantage et le roi est obligé de se réfugier en Écosse. Livré aux parlementaires, il est emprisonné puis condamné pour trahison. Le 30 janvier 1649, le roi de Grande-Bretagne et d’Irlande est décapité…