Chaucer ou les premières lettres anglaises

Geoffrey Chaucer (v. 1343-1400), d'après un vitrail.
Geoffrey Chaucer (v. 1343-1400), d’après un vitrail.

On dit de lui qu’il est le créateur de la littérature anglaise et le premier poète de son temps, mais c’est en Italie qu’il va d’abord s’initier à la littérature.
Fils d’un aubergiste de Londres, Geoffrey Chaucer devient page du duc de Clarence et, en 1358, embarque avec les armées d’Edouard III pour la France. Prisonnier après seulement un an de combats, il sera relâché après le paiement d’une rançon. De retour en Angleterre, où il bénéficie de l’amitié du duc de Lancastre, il épouse une suivante de la reine et se voit chargé de plusieurs missions diplomatiques entre 1372 et 1378. C’est au cours d’un de ces missions en Italie, qu’il découvre les œuvres de Dante et de Boccace. On pense même qu’il est entré en relation avec Pétrarque.
C’est tout d’abord sous l’influence de la France que le génie de Chaucer s’était révélé avec une traduction du Roman de la Rose.
La découverte de l’Italie va achever de dévoiler son talent. Sous l’influence de Dante, il écrit la Maison de la renommée (1379-1380) et le Parlement des oiseaux (1382) ; il adapte également le Filostrato de Boccace avant de se lancer dans une œuvre plus personnelle. La première sera La légende des femmes exemplaires (1385) suivi des Contes de Canterbury (1387), son chef-d’œuvre, où il dresse un tableau vivant de la société de son temps.
Contrôleur des douanes au port de Londres en 1374, il devient membre du parlement du Kent en 1386 mais l’opposition de ce parlement à Richard II allait lui faire perdre son emploi, ses soutiens, son crédit. Et les dernières années de sa vie se dérouleront dans le dénuement.