De la canne à la betterave

Benjamin Delessert (1773-1847).
Benjamin Delessert (1773-1847).

Durant toute l’Antiquité et le haut Moyen Âge, le sucre resta inconnu en Occident où l’on utilisait du miel. La canne à sucre, cultivée avant notre ère en Indonésie ainsi qu’en Chine, apparaît en Perse vers 500 après J.-C. puis les Arabes la répandent dans tout le bassin méditerranéen et en Espagne. De plus en plus recherché à partir des croisades, le sucre restera un produit de luxe, rare et coûteux, jusqu’aux grandes découvertes maritimes et à l’essor du commerce au XVe siècle. Cultivé au Brésil et dans les Antilles, le sucre représentait alors une part essentielle du commerce vers l’EuropeLa guerre avec les Anglais ayant mis fin au commerce colonial, Napoléon Ier chercha un moyen de produire du sucre différemment, favorisant notamment le procédé de l’Allemand Marggraf qui, en 1747, avait réussi à produire du sucre à partir de betteraves.
En janvier 1812, l’Empereur visitait la toute nouvelle raffinerie de sucre de betterave, fondée par Benjamin Delessert. À la chute de Napoléon, on en comptait déjà une quarantaine.