De la cour au Carmel

Louise de la Vallière (1644-1710) entourée de ses enfants.
Louise de la Vallière (1644-1710) entourée de ses enfants.

Elle aima le roi et non la royauté et elle n’aima jamais que lui, disait Madame de Caylus de Mademoiselle de La Vallière.
On le sait, Louis XIV collectionna les maîtresses comme d’autres les papillons, pourtant, certaines plus que d’autres ont marqué les esprits. Parmi elles : Mademoiselle de La Vallière.
Orpheline devenue fille d’honneur d’Henriette d’Angleterre, belle-sœur de Louis XIV, fort séduisante bien que boitant légèrement, Louise de La Baume Le Blanc, duchesse de La Vallière, devient la maîtresse du roi dès 1661. D’abord tenue secrète, la liaison est publique en 1663 et le souverain n’hésitera pas à légitimer les deux enfants qu’elle lui donnera : Mademoiselle de Blois et le comte de Vermandois.
Conseillée par Bossuet et fervente catholique, la jeune femme tentera à plusieurs reprises de se soustraire au « bon plaisir » du roi en se réfugiant dans des couvents. Mais le souverain finissait toujours par la reprendre… jusqu’à ce qu’il ne s’y intéresse plus du tout. En effet, l’apparition de Madame de Montespan allait changer la « donne » de la cour pendant de nombreuses années. Humiliée, raillée même par son ancien amant, Louise de La Vallière entre le 2 juin 1674 au Carmel. Elle y restera jusqu’à sa mort en 1710.