Eusèbe de Césarée aux sources du christianisme

Portrait d'Eusèbe de Césarée (265-340).
Portrait d’Eusèbe de Césarée (265-340).

Ce prélat grec, né en Palestine vers 270, tient un rôle essentiel dans la compréhension de l’histoire du christianisme, pour la bonne et simple raison qu’il en est l’initiateur. Entre 310 et 324, il rédige l’Histoire ecclésiastique, ouvrage dans lequel il retrace l’histoire du christianisme des origines jusqu’en 323. Erudit universel, il écrira également une Chronique ou Histoire universelle, basée sur la Bible et les écrits des historiens de chaque peuple, des travaux de géographie biblique, des traités exégétiques, apologétiques et théologiques… des matières qui étaient loin d’être son point fort.
En effet, autant Eusèbe est un historien et un compilateur admirable, autant du point de vu théologique il va se révéler assez faible. De fait, ce disciple d’Origène va monter de vives sympathies pour l’arianisme au point même de participer au concile de Tyr qui, en 335, condamnera à l’exil (le premier de 5) saint Athanase, évêque d’Alexandrie et opposant farouche d’Arius.
Enfin, le patriarche de Césarée (il avait été nommé à ce poste en 313) va se révéler fin politique et même habile courtisan : favori de Constantin durant des années, il sera l’auteur d’une Vie de l’empereur.