François II, sous l’influence des Guise

Le jeune et éphémère François II (1544-1560).
Le jeune et éphémère François II (1544-1560).

À la mort d’Henri II, en 1559, la couronne revient à son fils aîné, François II, alors âgé de quinze ans. Le souverain vient d’épouser la jeune reine d’Écosse, Marie Stuart, fille de Jacques V d’Écosse et de Marie de Guise et de Lorraine. À l’avènement de François II, les Guise, oncles de la reine, n’ont aucun mal à contrôler le gouvernement d’un roi aussi dénué de santé que de volonté.
Face aux Guise dont l’influence est grandissante, les huguenots s’unissent autour d’Antoine de Bourbon, père du futur Henri IV, et de son frère, Louis de Condé. La « conjuration d’Amboise », qui doit soustraire le jeune François II à l’influence des Guise, échoue et ne fait que renforcer le pouvoir des ducs de Lorraine. Cependant, à la mort de François, le 5 décembre 1560, les Guise perdent leur toute-puissance et c’est Catherine de Médicis qui assure la régence pour le jeune Charles IX.
-Alors que François expirait, le pouvoir des Guise aussi… dira fort justement Michelet.