Ivan le Terrible

Fou sanguinaire pour les uns, génie pour les autres, Ivan IV est un personnage hors du commun…
Artiste doué d’une rare sensibilité, fin politique et, en même temps, cruel et méfiant jusqu’à l’obsession, Ivan IV aura marqué profondément la Russie.
Né le 25 août 1530, Ivan IV hérite du trône de Russie à l’âge de trois ans. À huit ans, il perd sa mère et, gardant un pénible souvenir des intrigues qui jalonnèrent sa prime enfance, fait déjà montre d’un caractère violent et d’une forte hostilité à l’égard de tous.
À treize ans, il ordonne sa première exécution capitale et, dès lors, il ne cessera plus de prendre des mesures de cet ordre, toutes aussi cruelles qu’instinctives.
En 1547, il se proclame lui-même tsar, c’est-à-dire « caesar », et n’admet plus la moindre désobéissance. Le souverain entame pourtant un vaste plan de réforme : publication d’un code pénal, réorganisation de l’administration cléricale, ouverture de son pays aux échanges commerciaux et érection de très nombreux édifices publics, dont, notamment, la première imprimerie à Moscou.
Quand, frappé d’un mal incurable, Ivan IV meurt, le 18 mars 1584, le soulagement des Moscovites et de la Russie toute entière est immense.
Mais le terrible tsar laisse un héritage encombrant : un pays ruiné, divisé et installé, pour très longtemps, dans l’anarchie…

Ivan le Terrible

Fou sanguinaire pour les uns, génie pour les autres, Ivan IV est un personnage hors du commun…
Artiste doué d’une rare sensibilité, fin politique et, en même temps, cruel et méfiant jusqu’à l’obsession, Ivan IV aura marqué profondément la Russie.
Né le 25 août 1530, Ivan IV hérite du trône de Russie à l’âge de trois ans. À huit ans, il perd sa mère et, gardant un pénible souvenir des intrigues qui jalonnèrent sa prime enfance, fait déjà montre d’un caractère violent et d’une forte hostilité à l’égard de tous.
À treize ans, il ordonne sa première exécution capitale et, dès lors, il ne cessera plus de prendre des mesures de cet ordre, toutes aussi cruelles qu’instinctives.
En 1547, il se proclame lui-même tsar, c’est-à-dire « caesar », et n’admet plus la moindre désobéissance. Le souverain entame pourtant un vaste plan de réforme : publication d’un code pénal, réorganisation de l’administration cléricale, ouverture de son pays aux échanges commerciaux et érection de très nombreux édifices publics, dont, notamment, la première imprimerie à Moscou.
Quand, frappé d’un mal incurable, Ivan IV meurt, le 18 mars 1584, le soulagement des Moscovites et de la Russie toute entière est immense.
Mais le terrible tsar laisse un héritage encombrant : un pays ruiné, divisé et installé, pour très longtemps, dans l’anarchie…