La défenestration de Prague

La « lettre de majesté », promulguée en 1609 par l’empereur Rodolphe de Habsbourg, assurait la liberté du culte aux protestants de Bohême mais quand, en 1611, son frère, Matthias, lui succède, les libertés religieuses sont de plus en plus restreintes jusqu’à être totalement supprimées en 1618.
Immédiatement, la Diète de Bohême dépose Matthias et choisit pour roi un prince protestant. La guerre entre les princes allemands et le très catholique Ferdinand II, qui vient de ceindre la couronne impériale, paraît inéluctable. Le 23 mai 1618, les protestants, en défenestrant trois envoyés impériaux, mettent le feu aux poudres : la guerre de Trente Ans, qui deviendra ensuite un conflit européen, vient de commencer.