La mosquée de Süleymaniye

Soliman le Magnifique, dit aussi Kanûni Süleyman (1495-1566).
Soliman le Magnifique, dit aussi Kanûni Süleyman (1495-1566).

Fondée sur l’ancien site mégaréen de Byzance pour être la nouvelle capitale de l’empire romain, Constantinople sera tour à tour la nouvelle Rome, le joyau de l’orthodoxie et, après sa conquête par le Turc Mahomed II, le fleuron de l’Empire ottoman. De fait, Constantinople, devenue Istanbul sous l’hégémonie ottomane (XVe siècle), sera toujours, sous quelque domination qu’elle se trouve, un carrefour commercial et intellectuel et un centre religieux de premier plan. Sainte-Sophie en est une preuve éclatante, la mosquée de Süleymaniye en est une autre.
Fondée par le sultan Soliman II, surnommé par les Occidentaux le Magnifique, la mosquée de Süleymaniye, dont le style est fortement inspiré de l’architecture de Sainte-Sophie, fait désormais partie des plus beaux monuments de la ville, signe de son ralliement à l’islam et souvenir de celui qui fut un grand conquérant, mais aussi un législateur et un mécène.