La tragique histoire de lady Jeanne Grey

L'exécution de lady Jeanne, d'après une illustration du XIXe siècle.
L’exécution de lady Jeanne, d’après une illustration du XIXe siècle.

Belle, instruite, lady Jeanne Grey, arrière-petite-fille d’Henri VII, doit à l’ambition de sa famille de mourir à dix-sept ans.
La santé du jeune roi Édouard VI, fils unique d’Henri VIII, était vacillante depuis longtemps déjà et de nombreux seigneurs craignaient de voir lui succéder sa demi-sœur, Marie Tudor, catholique intransigeante. John Dudley, chef du parti protestant et beau-père de lady Jeanne, réussit à convaincre le roi mourant de désigner cette dernière comme héritière de la couronne et, le 6 juillet 1553, à la mort d’Édouard VI, Jeanne est effectivement proclamée reine d’Angleterre. Son règne durera treize jours : le 19 juillet, Marie Tudor réussit à faire reconnaître ses droits et à enfermer Jeanne et sa famille à la Tour de Londres. Et afin de mettre définitvement un terme à toute ambition de la pauvre lady Jeanne -qui n’en avait pas demandé tant-, l’ex-reine et son mari sont condamnés à mort et exécutés le 12 février 1554.