La vengeance de Sven

Alfred le Grand (v. 849-899), d'après une illustration moderne.
Alfred le Grand (v. 849-899), d’après une illustration moderne.

Depuis le tout début du IXe siècle et durant près de deux siècles et demi, l’Europe va être l’objet privilégié des raids et des conquêtes vikings. L’Irlande, l’Angleterre, la France voient débarquer les guerriers scandinaves qui sèment la terreur sur leur passage. En France, le problème est résolu lorsqu’en 911 Charles III le Simple offre tout bonnement une province, la Normandie, aux Vikings. À la même époque, l’Irlande est totalement soumise et il faut attendre l’an 1000 environ pour que les Irlandais, menés par Brian Boru, organisent la lutte contre l’envahisseur. Cinquante ans de combats suivront, dont les Irlandais sortiront vainqueurs…
Pour les Anglais aussi, le Xe siècle commence sous de bons auspices : Alfred le Grand a repoussé les « hommes du Nord » et son fils, poursuivant l’œuvre paternelle, dote les régions stratégiques de fortifications et de solides garnisons. L’avenir des Danois en Angleterre semble fort compromis et, jusqu’au XIe siècle, ils ne résistent que régionalement et épisodiquement. C’est alors que l’Angleterre tombe entre les mains d’Ethelred l’Irrésolu qui, comme son nom l’indique, est un faible et un incapable. Surtout, Ethelred va commettre l’irréparable quand, le 13 novembre 1002, il donne l’ordre de massacrer tous les Danois vivant sur son territoire…
Parmi les victimes, se trouve la propre sœur du roi danois, Sven Barbe-Torte qui, fou de rage, lance ses guerriers à l’assaut de l’Angleterre : Ethelred s’enfuit et Barbe-Torte entame la conquête du royaume. En moins de quinze ans, le pays est aux mains des Vikings et devient une province du royaume de Knut le Grand.