La victoire de Denain

La guerre de Succession d’Espagne durait depuis onze années et les armées françaises, épuisées, reculaient devant l’avance des Hollandais et des Autrichiens.
Les citadelles de la frontière du Nord étaient tombées une à une et le prince Eugène, à la tête de l’armée impériale, marchait sur l’Oise et sur Paris. Jamais le royaume de France n’avait été dans une situation aussi critique quand, le 24 juillet 1712, à Denain, le maréchal Claude de Villars fit subir une défaite mémorable au prince Eugène et aux troupes hollandaises.
En quelques mois, les Hollandais vont perdre deux cents canons et cinquante-trois bataillons. La victoire de Denain arrête non seulement l’invasion mais elle aura une influence décisive lors de la signature de la paix, à Utrecht, en 1713.