Le papyrus ou les premières feuilles de papier

Un scribe (statue conservée au Louvre).
Un scribe (statue conservée au Louvre).

Avec quoi ou plutôt sur quoi écrivait-on avant l’invention du papier ? En Egypte, dans l’Antiquité, on écrivait sur du papyrus.
Si elle a aujourd’hui disparu d’Egypte, cette plante aquatique poussait en abondance sur les bords du Nil et dans les eaux marécageuses du delta. Hérodote raconte que les Egyptiens se nourrissaient de la tige de la plante en en faisant un "pain de lis" et que le reste servait à confectionner une sorte de papier. Les anciens Egyptiens retiraient la moelle contenue dans la tige et en formaient une sorte de tissu. Séché en presse, martelé, pressé puis battu une seconde fois, la matière était ensuite encollé avec une bouillie très fine de mie de pain mise à détrempée dans de l’eau chaude, ce qui rendait la feuille imperméable sans pour autant lui ôter sa souplesse et tout en lui donnant un blancheur éclatante.
L’invention du papyrus date au moins du XVIe siècle avant J.-C.. Il devait se répandre dans tout le monde ancien et demeurer en usage jusqu’au haut Moyen-Age. C’est vers la fin du VIIIe siècle, avec l’invention du papier de coton, qu’il sera finalement abandonné.