L’épopée de Marie-Caroline

Marie-Caroline de Bourbon-Sicile, duchesse de Berry (1798-1870).
Marie-Caroline de Bourbon-Sicile, duchesse de Berry (1798-1870).

Veuve de Charles de Berry et mère du duc de Bordeaux, Henri, dernier espoir des légitimistes, Marie-Caroline de Berry accompagne Charles X dans son exil anglais en 1830. Cependant, contrairement à son beau-père, la jeune duchesse de Berry est loin de s’avouer vaincue : son fils a droit au trône de France et elle a l’intention de le reprendre à cet usurpateur de Louis-Philippe !
Elle met donc un plan au point, rallie ses partisans et débarque en Provence en 1831. Et l’aventure commence… mal ! Les Marseillais sont assez peu convaincus par l’enthousiasme de la duchesse de Berry : elle quitte donc rapidement la Provence et gagne la Vendée. Là, elle en est persuadée, la région toute entière marchera bientôt derrière elle. Mais Marie-Caroline semble oublier que les Français en ont assez des guerres et des luttes intestines : seuls quelques acharnés sont prêts à la suivre. Le 30 mai 1832, elle a cinq cents hommes sous ses ordres, conduits par Charette et La Roberie : ils se font massacrer…
L’insurrection a échoué, la duchesse de Berry est recherchée. Elle se réfugie à Nantes, où elle reste cachée pendant plus de quatre mois.
Mais, le 7 novembre 1832, la maison, désignée par un traître, est investie par les gardes nationaux. La duchesse et ses compagnons se cachent durant des heures derrière la cheminée. Quand les soldats y font un feu, ils sont obligés de se rendre…
C’est ainsi que se termine l’aventure de Marie-Caroline de Berry. Héroïque ou bien imprudente, la duchesse était surtout totalement aveuglée par son but et son périple ne pouvait qu’échouer. Son fils ne sera jamais Henri V, roi de France…