Louis Renault et les débuts de l’industrie automobile

Louis Renault (1877-1944).
Louis Renault (1877-1944).

En ces jours où le salon de l’automobile fait grand bruit, une histoire, celle de Louis Renault, mérite d’être rappelé. A cela, il faut voir plusieurs raisons : l’histoire de l’automobile française a débuté grâce à quelques passionnés tels que Louis Renault (1877-1944) ; et, à cause du procès –juste ou non- qu’il lui a été fait, la pierre qu’il a apporté à l’édifice de cette industrie a trop souvent été occulté voir banalisé.
Mécaniciens amateurs, Louis et son frère Marcel aménagent un atelier dans la maison de leurs parents à Billancourt et y mettent au point, en 1898, leur première voiture. L’année suivante, ils fondent l’usine Renault Frères et accaparent alors le marché des taxis parisiens et londoniens ; ils augmentent ainsi leur production rapidement et construisent le tank Renault.
Ce n’est qu’en 1932, avec la sortie des quatre cylindres Monaquatre, Primaquatre, Vivaquatre puis des six cylindres Monastella, Primastella et Vivastella, que Louis Renault, alors seul à la tête de l’entreprise, concurrence sérieusement Citroën. Quand la guerre éclate, Renault est le premier constructeur automobile et, dans la France occupée, ses usines se mettent au service de la Wehrmacht. À la libération, Renault est arrêté et meurt, le 24 octobre 1944, après quelques mois de prison.

Louis Renault et les débuts de l’industrie automobile

Louis Renault (1877-1944).
Louis Renault (1877-1944).

En ces jours où le salon de l’automobile fait grand bruit, une histoire, celle de Louis Renault, mérite d’être rappelé. A cela, il faut voir plusieurs raisons : l’histoire de l’automobile française a débuté grâce à quelques passionnés tels que Louis Renault (1877-1944) ; et, à cause du procès –juste ou non- qu’il lui a été fait, la pierre qu’il a apporté à l’édifice de cette industrie a trop souvent été occulté voir banalisé.
Mécaniciens amateurs, Louis et son frère Marcel aménagent un atelier dans la maison de leurs parents à Billancourt et y mettent au point, en 1898, leur première voiture. L’année suivante, ils fondent l’usine Renault Frères et accaparent alors le marché des taxis parisiens et londoniens ; ils augmentent ainsi leur production rapidement et construisent le tank Renault.
Ce n’est qu’en 1932, avec la sortie des quatre cylindres Monaquatre, Primaquatre, Vivaquatre puis des six cylindres Monastella, Primastella et Vivastella, que Louis Renault, alors seul à la tête de l’entreprise, concurrence sérieusement Citroën. Quand la guerre éclate, Renault est le premier constructeur automobile et, dans la France occupée, ses usines se mettent au service de la Wehrmacht. À la libération, Renault est arrêté et meurt, le 24 octobre 1944, après quelques mois de prison.