Palissy, « l’inventeur des rustiques figurines du roi »

Bernard Palissy (vers 1510-1590).
Bernard Palissy (vers 1510-1590).

Il faudra pas moins de seize années à ce verrier pour découvrir le secret de la faïence émaillée. Né dans le Lot-et-Garonne vers 1510, Bernard Palissy s’établit vers 1538 à Saintes, après une dizaine d’années d’errance. C’est à ce moment que commence sa quête, sans doute après avoir vu une coupe de faïence émaillée d’origine italienne. Il se livra aux recherches les plus décourageantes allant, dit la légende, jusqu’à brûler ses meubles et le plancher de sa maison pour alimenter son four.
En 1557, il touche enfin au but et sa fortune commence. Car les poteries rustiques de Palissy sont immédiatement recherchées par les grands seigneurs. Catherine de Médicis devient même sa protectrice : en 1562, alors qu’il est interné comme protestant, elle le fait libérer et lui accorde le titre "d’inventeur des rustiques figurines du roi". Etabli à Paris en 1564, a son atelier au Louvre ; on lui demande d’orner de "grottes rustiques" les château d’Ecouen, possession des Montmorency, puis les Tuileries.
Esprit curieux, à la fois agronome, géologue, chimiste, poète, il fait paraître, dès 1563, la "Recepte véritable par laquelle tous les hommes de la France pourront apprendre à multiplier et à augmenter leurs Thrésors", une œuvre pleine d’imagination et d’uthopie où se mêlent des réflexions morales et religieuses, des considérations sur la géométrie, les arts. En 1575, il inaugure à Paris des conférences sur les sciences physiques et naturelles qu’il résumera, en 1580, dans les "Discours admirables de la nature des eaux et des fontaines…, des métaux, des sels et des salines, des pierres, des terres, du feu et des émaux". Arrêté une nouvelle fois en 1588 par les Ligueurs, il est embastillé. Il mourra, deux ans plus tard, à quatre-vingt-ans.