Sorbon fonde un collège

Théologien thomiste et chapelain de Saint Louis, Robert de Sorbon a l’idée, en 1253, de fonder un collège pour les pauvres étudiants et maîtres en théologie de France, le Collegium pauperum magistrorum.
Ouvert dès le 1er septembre 1257, ce collège, que l’on appellera bientôt la Sorbonne, sera, pendant longtemps, protégé par les rois de France, jusqu’à devenir un des hauts lieux de la pensée théologique de l’époque. Et dès sa fondation, son influence se fait sentir et elle n’ira qu’en grandissant, au point que la Sorbonne interviendra dans les affaires politiques autant qu’ecclésiastiques. Suspendus sous la Révolution, les cours sont à nouveau assurés sur l’ordre de Napoléon, qui fait de la Sorbonne une université consacrée aux lettres et aux sciences humaines et qui lui rend le prestige qui était le sien au Moyen Âge.