Van Gogh : un fou… de peinture

Vincent Van Gogh (autoportrait).
Vincent Van Gogh (autoportrait).

Le destin tragique de Vincent Van Gogh semble tout entier inscrit  dans les traits farouches et tourmentés de ses autoportraits.
Que de souffrances dans ces yeux traqués et coléreux, que d’épreuves et de désillusions dans ce visage buriné et, surtout, quel contraste avec la joie exprimée dans les teintes lumineuses des tournesols ! Comment cet homme du Nord a-t-il réussi à parcourir le chemin qui mène au bonheur et à la lumière ? C’est là tout le mystère qui se situe au cœur même de l’œuvre et de la vie de ce peintre de génie. Le « voyage au bout de la nuit » qui le conduira de son village natal, dans le Brabant, aux paysages ensoleillés de Provence, il l’accomplira seul, avec pour uniques compagnes la pauvreté et la folie. C’est cette dernière qui l’emportera : le 27 juillet 1890, Vincent Van Gogh se suicide, d’une balle en plein cœur…