Vive la pomme de terre !

En 1788, le pharmacien Antoine Parmentier (1737-1813) présente à Louis XVI et aux Parisiens un tout nouveau légume : la pomme de terre. Nommé apothicaire en chef à l’hôpital des Invalides le 6 novembre 1772, Parmentier se consacre à la rédaction d’un mémoire sur un végétal suceptible de remplacer le pain. La réponse est, pour lui, toute trouvée : la pomme de terre.
Cultivée en Europe depuis près de trois cents ans, cette tubercule est loin d’être populaire en France : elle donne la lèpre, dit-on alors. Parmentier réfute très rapidement ces arguments puis entame une véritable campagne de promotion de ce légume. Les habitants de la capitale peuvent ainsi admirer les champs que l’apothicaire a plantés aux Sablons ; le roi se voit offrir un bouquet de pommes de terre et des dîners de gala sont organisés. La pomme de terre est à la mode !
Mais Parmentier n’a pas encore gagné car l’engouement n’est que passager et il faudra attendre 1840 pour que ce légume devienne enfin une denrée de consommation courante.