Danton l’indomptable

Un jour de 1780, la diligence de Troyes s’arrête à Paris pour y  déposer un jeune provincial de vingt et un ans qui vient chercher fortune. Ce fils de paysans champenois n’a guère d’attrait : massif, piqué de la petite vérole, Georges-Jacques Danton, né le 28 octobre 1759, serait vraiment laid si ses yeux ne pétillaient d’intelligence et de bonne humeur…
Quand la révolution éclate en 1789, Danton, devenu avocat, constitue le Club des Cordeliers, devenu le centre des principales manifestations.
Il acquiert rapidement une autorité incontestable et devient ministre de la justice. Fondateur du Comité de salut public et des redoutables tribunaux révolutionnaires, il se rend compte des conséquences effroyables de son action et tente de modérer la Terreur. Mais il est déjà trop tard.