Jeanne, la Pucelle qui sauva la France

Sainte Jeanne d'Arc (1412-1431), au sacre de Charles VII.
Sainte Jeanne d’Arc (1412-1431), au sacre de Charles VII.

Réjouis-toi, franc royaume de France,
À présent Dieu pour toi se combat.

Ces quelques vers de Charles d’Orléans résument, en deux lignes, ce qui fit le succès de Jeanne.
Jeune bergère des marches de Lorraine, Jeanne n’a que dix-sept ans quand elle se rend auprès du « gentil dauphin », Charles de France, pour le convaincre qu’il est bien le roi de France choisi par Dieu. Dotée d’une armure, tenant haut son étendard marqué des noms de Jésus et de Marie, Jeanne a tout d’un ange pour cette France désespérée. Catherine Claude écrit à son propos :
La parité avec les hommes, elle ne la demande pas. Elle la prend quand ceux qui gouvernent, non seulement ne font pas face aux obligations qui découlent de leur rôle, mais prolongent et redoublent les effets de la guerre par leurs disputes meurtrières.