La fin des Templiers

Sceau de l'ordre du Temple.
Sceau de l’ordre du Temple.

Fondé en 1118, en Terre Sainte, l’ordre des Pauvres chevaliers du Christ prend le nom de Templiers après que Baudouin II de Jérusalem les ait installés dans le Temple de Salomon. Ordre religieux et guerrier, il allie la vie chevaleresque à la vie monastique, les deux formes de vie les plus nobles au Moyen Âge. Le succès de l’Ordre est immense et la noblesse de l’Europe entière y envoie les cadets de famille.
Lors de son combat contre l’Islam en Terre Sainte, le Temple va acquérir d’innombrables richesses aussi bien foncières qu’en espèces sonnantes et trébuchantes. De retour en Europe, après la perte définitive de la Palestine en 1291, l’ordre du Temple tient alors essentiellement un rôle de banquier.
Le roi Philippe IV le Bel, débiteur des Templiers, décide de s’attaquer à l’Ordre dès 1307. S’appuyant sur les rumeurs qui courent sur les pratiques secrètes des Templiers, Philippe IV, après une campagne de propagande habilement menée, fait planer une odeur de souffre autour de l’Ordre.