La réforme de Port-Royal

Mère Angélique Arnauld, abbesse de Port-Royal (1591-1661).
Mère Angélique Arnauld, abbesse de Port-Royal (1591-1661).

Le 25 septembre 1608, Port-Royal des Champs ferme ses portes, adieu la vie mondaine, place à l’austérité !
À l’origine de cette décision, une abbesse de dix-sept ans, Angélique Arnauld, reconnue pour ses mœurs sévères et qui a entrepris de réformer la vie de Port-Royal.
Ladite journée du 25 septembre, célèbre dans les annales sous le nom de Journée du Guichet, est le premier pas de ce couvent vers un christianisme sobre et austère qui le conduira, vingt ans plus tard, à être un foyer important du jansénisme.