La trêve de Saladin

Les peuples furent affligés comme pour la perte d’un prophète. C’est ainsi qu’un historien arabe rapporte la mort de Saladin (1137-1193). Grand guerrier et intelligence politique exceptionnelle, cet officier kurde est une des plus nobles figures de l’histoire de l’islam ; généreux, tolérant, il fut admiré par les chrétiens qui reconnaissaient en lui un modèle des vertus chevaleresques.