Le choc de Bouvines

Philippe-Auguste (1180-1223) se dirige, le 27 juillet 1214, vers le nord à la tête des troupes françaises et compte ainsi bloquer l’avance de ses ennemis. Son fils, le prince Louis, a déjà mis en échec le roi d’Angleterre Jean sans Terre (1199-1216) au sud. L’armée française passe le pont de Bouvines qui enjambe la Marck entre Lille et Tournai, quand l’alerte est donnée.