Le Danemark : d’un empire à l’autre

Reproduction d'une pierre runique.
Reproduction d’une pierre runique.

Si l’archéologie atteste que le Danemark était habité depuis 10 000 avant J.-C., au début de l’ère chrétienne, ce sont des peuples germaniques, Cimbres, Jutes et Angles qui forment sa population.Ce n’est en fait que vers 500 après J.-C., que les Vikings, venus de Scandinavie, s’établirent au Danemark, poussant, dans la foulée, jusqu’à la Grande-Bretagne qu’ils entreprirent de conquérir. D’ailleurs, les Danois devaient prendre une part importante dans les expéditions des Vikings en Europe occidentale ou en Russie et ce n’est que vers la fin du VIIIe siècle qu’ils devaient se donner une indépendance, instaurant un royaume qui s’étendait jusqu’au sud de la Suède et sur le Schleswig. Au XIe siècle, alors que les Danois avaient déjà eu maille à partir avec les Francs, ils décidèrent de protéger leur frontière par une ligne fortifiée sur le Dannexerk. Cet isolement relatif ne devait pas empêcher la conversion au christianisme des Danois, notamment après la conversion du premier d’entre eux, le roi Harald à la Dent bleue (960). A cette période, le danemark était d’ailleurs devenu une redoutable puissance dans l’Europe septentrionale. Harald, qui mourut en 985, était intervenu en Norvège ; son fils, Sven, à la Barbe fourchue, la soumettra après s’être fait reconnaître roi du Danemark et avoir conquis la Grande-Bretagne (1016). La mer du Nord était, dès lors, sous contrôle complet des Danois. Un véritable empire du Nord qui ne devait pas survivre à Canut dit aussi Knut le Grand (mort en 1035). Dès 1042, la Grande-Bretagne se libéra des Danois qui perdirent également la Norvège.