Le droit de cuissage et autres fariboles

Un seigneur et une dame (iconographie du XIXe siècle).
Un seigneur et une dame (iconographie du XIXe siècle).

Nul besoin d’être historien émérite pour savoir combien, depuis la fin du XVIIIe siècle et ensuite au XIXe siècle, l’histoire, et notamment l’histoire médiévale, a été l’objet d’une vaste campagne de désinformation. Peuple ignorant et asservi, Eglise inquisitrice, seigneurs arrogants et omnipotents : tous les poncifs ont été réunis pour faire de cette période la plus noire de notre histoire. Seulement cette histoire là est fausse, pour une large part tout au moins. Fruit des délires éducatifs de grands noms tels que Michelet ou Ferry, l’histoire, au XIXe siècle, a tout d’un roman. Elle en a même le style… Politisés au possible, les « historiens » -qui n’en ont que le nom- du XIXe siècle, des républicains « laïcards » pour la plupart, vont faire de l’histoire de France un formidable outil de propagande. Et comme la propagande ne saurait faire dans la demi-mesure, les quelques mille ans d’histoire que représente la période médiévale vont être réduit à quelques épisodes, à quelques images… percutantes dirons-nous.