Le trésor du Temple : histoire d’un fantasme ?

Un templier sur sa monture (gravure du XIXe siècle).
Un templier sur sa monture (gravure du XIXe siècle).

Cela fait maintenant sept siècles que le fameux trésor des templiers fait fantasmer historiens amateurs, romanciers en mal d’inspiration ou fouineurs en tout genre. Sept siècles durant lesquels les hypothèses les plus saugrenues, les plus hasardeuses ont été évoquées ; sept siècles durant lesquels des centaines, des milliers d’ouvrages ont été écrits sur le sujet, souvent d’ailleurs par ce que « c’est vendeur »… Pourtant, le trésor du Temple demeure introuvable. Peut-être est-ce tout bonnement parce que ce trésor n’existe pas ? Peut-être encore que ce trésor n’a rien à voir avec des montagnes de florins, d’écus ou d’objet en or…
Si l’on en croit l’historien Jean Favier, le lendemain de l’arrestation des templiers, soit le 14 octobre 1307, les officiers du roi se sont empressés de mettre les biens du Temple sous séquestre. Après une dizaine d’années, ils seront, selon le désir de Philippe le Bel, dévolu à l’ordre des hospitaliers, devenu plus tard, l’ordre de Rhodes puis de Malte. Et tant pis pour ceux qui s’acharnent à voir dans la destruction du Temple la volonté du roi de s’emparer de ses richesses.