Les Phéniciens : peuple de marins ou de marchands ?

Un navire phénicien, d'après une gravure ancienne.
Un navire phénicien, d’après une gravure ancienne.

De la même façon que les Vikings ont été contraint au voyage du fait de la rudesse de leur climat et de leur pays, les Phéniciens vont pratiquement être jetés à la mer par le relief même de leur contrée. Correspondant grossièrement au Liban actuel, la Phénicie formait une étroite bande de terre bordée par de hautes montagnes d’un côté et par la Méditerranée de l’autre. Logiquement, donc, c’est vers la mer que leurs regards vont se tourner, d’où la vocation quasi obligatoire de marins qu’auront les Phéniciens. Mais contrairement aux Vikings, les Phéniciens ne seront jamais de grands marins. Pas plus que leur conquête, purement commerciale, ne deviendra politique ou militaire, n’entraînant, de fait, aucun apport réel apport de leur civilisation. D’ailleurs, peut-on même seulement parler de civilisation quant on sait si peu de chose de ce peuple, de cette agrégation de peuples ?