Marie-Antoinette : de Versailles à l’échafaud

Portrait de Marie-Antoinette (1755-1793).
Portrait de Marie-Antoinette (1755-1793).

C’est une jeune fille pétulante, vive et joyeuse qui, le 14 mai 1769, épouse le dauphin de France, Louis-Auguste de Bourbon. Le jeune marié se montre taciturne, renfermé et extrêmement timide et les premiers contacts sont loin d’être prometteurs mais cela ne semble pas refroidir l’enthousiasme de Marie-Antoinette qui quitte avec bonheur –et une légère inquiétude cependant- la placide cour d’Autriche.
Elevée dans un milieu presque bourgeois selon les désirs de sa mère, l’impératrice Marie-Thérèse, Maria Antonia Josepha Johanne, dite Marie-Antoinette, va rapidement se mettre au fait des exigences d’une cour où l’on ne plaisante pas avec l’étiquette. Une cour où les haines et les cabales animent la vie des courtisans aussi. Une cour, enfin, qui est réputée comme la plus fastueuse d’Europe. Après quelques temps d’adaptation, la jeune femme s’y sentira tout à fait à l’aise.
La petite dauphine a du charme ; elle le sait et elle en joue : le roi Louis XV y succombe, ainsi que le peuple de Paris. Quant à son mari, Louis-Auguste, son ascendant sur lui est grandissant.