Mayence : la capitale de la Germanie

La ville de Mayence au Moyen Âge (gravure sur bois).
La ville de Mayence au Moyen Âge (gravure sur bois).

Fondée par Drusus, fils de l’empereur Tibère, vers 13 après J.-C., Mogontiacum, place forte du limes romain, devint dès l’ère romaine la capitale de la Germanie Première. Détruite par les invasions barbares après le départ des légions (402), elle revint aux Mérovingiens qui relevèrent la cité devenue Mayence. C’est saint Boniface qui, au VIIIe siècle, allait redonner à la cité ses lettres de noblesse : archevêché métropolitain de la Germanie, Mayence devint un centre politique et religieux incontournable, au point que ceux sont les évêques de Mayence qui devaient diriger les élections des souverains germaniques. Ils étaient également chanceliers du Saint-Empire et, lors des interrègnes, avaient le vicariat de l’empire.
La puissance temporelle des archevêques de Mayence remonte à la fin du Xe siècle, sous Willigis, et s’étendit peu à peu aux régions du Moyen-Rhin, du Main, de la Hesse, de la Thuringe et sur les villes de Kassel, Bingen, Erfurt, Aschaffenburg ou encore Eischfeld. Jusqu’au XVIIIe siècle, la province ecclésiastique de Mayence ne cessa de s’étendre, comprenant les sièges de Worms, Spire, Strasbourg, Constance, Padenborg, Hildesheim ou Fulda.