Pachacutec ou le mythe de la civilisation inca

Buste de Pachacutec, le IXe Inca.
Buste de Pachacutec, le IXe Inca.

Selon la tradition quechua, c’est au XIIIe siècle que Manco Capac, le souverain légendaire, aurait fondé l’empire des Incas. Une dynastie qui prend racine en pays quechua et s’établit à Cuzco. En fait, il est vraisemblable que la culture inca ait existé avant le XIIIe siècle, mais c’est à cette époque qu’elle acquiert une organisation aussi bien politique que militaire. Son extension, quant à elle, attendra encore deux siècles et c’est à Pachacutec, le Ixe souverain inca, qu’elle le doit.
Pachacutec Yupangui arrive au pouvoir en 1438. A cette époque, les Andes sont loin de formées un tout, une unité : les luttes entre tribus, l’anarchie parfois dominent. Pachacutec, lui, va utilisé la relativement nouvelle unité de son petit royaume pour s’étendre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne rencontrera guère de résistance. Maître de Tiahuanaco, il s’empare de l’empire de Chimu puis étend sa domination sur des milliers de kilomètres le long de la chaîne andine. Afin d’unifier son empire, il écrit une constitution qui, si elle n’est pas écrite, est respectée à la lettre. Il faut dire que les peuples qui vivent sous la férule de Pachacutec n’ont guère le choix et que la constitution de l’Inca est directive jusque dans les moindres détails de la vie quotidienne. Certains diraient même qu’elle est d’inspiration totalitariste. Sans doute n’auraient-ils pas tout à fait tort. D’ailleurs, l’Inca prouvera maintes fois son manque de scrupule et sa tendance dictatoriale.